DAN

C’est une danse de la divinité de la fertilité. C’est à cette divinité que les Béninois du Sud du pays s’adonnent lorsqu’ils ont à cœur un événement important. La particularité de la divinité réside dans le fait qu’après avoir obtenu ce qu’on lui demande, il faudra retourner lui faire des offrandes au risque de perdre tout ce que vous venez d’obtenir de bien. Cette divinité prend différentes dénominations comme par exemple (DAN BELE, ALLADAHOUINSI, MAMIWATA, ZOMADONOU, AKUEBATO YAKPE….).

 

 

HOUNGAN

Dans le royaume du Dahomey, situé dans le centre du Bénin, la danse Houngan est exécutée pour montrer la bravoure des guerriers du royaume prêts à aller combattre l’ennemi sous la direction et l’œil vigilant du roi. Les princes et les princesses exécutent cette danse pour encourager et féliciter le souverain (roi) après une guerre triomphale.

 

 

ADJOGAN

A Porto-Novo, capitale du Bénin, l’on retrouve les princesses et les reines qui exécutent la danse ADJOGAN pour faire l’éloge du royaume et égailler la cour royale des panégériques claniques de la société.

 

 

SUITE ET FIN